La volière

L'ASTRILD A GROS BEC BLEU
ou SENEGALI SANGUIN

ou encore GROS BEC SANGUIN

(Spermophaga h.haematina)

Elevage de Monique RABIER

Tous droits de reproduction réservés


Photo : Site " Piafs"

 


GENERALITES

Cet oiseau magnifique classé parmi les astrilds africains surprend de par sa couleur et son aspect général. En regardant la photo ci-contre on est de suite frappé par le bec imposant qui n'a rien a priori d'un astrild. Habituellement lorsque l'on parle de la richesse des couleurs des astrilds on ne s'attend pas obligatoirement à découvrir les parties noires du plumage du mâle.

L'astrild à gros bec bleu, que l'on appelle aussi de temps en temps " GROS BEC SANGUIN', mesure 14 cm, c'est un des plus grands astrilds.

Son chant est aussi un des plus beaux de tous les Estrildinés !

La beauté de cet oiseau est indéniable : l'œil accroche ! Cet oiseau est très attractif par le fort contraste présent chez le mâle - qui plaît très souvent - entre le rouge vif de la poitrine, de la gorge et des côtés du corps par rapport au reste qui est noir lustré.

Comme souvent, la femelle présente par rapport au mâle des couleurs plus ternes, mais elle n'est pas moins aussi ravissante que celui-ci.

En regardant de près la tête de cette dernière, on s'aperçoit qu'elle est beaucoup moins noire que celle du mâle, elle n'a pas non plus le cercle oculaire blanc bleuâtre très présent chez le mâle, ses joues sont rouges (et non pas noires) et son bec est moins bleu que celui de son tendre compagnon. (Teinte curieuse qui semble émaillée de nacre bleuâtre).

D'autres différences méritent d'être signalées pour en terminer avec une description complète : le plumage brun noir des couvertures dorsales et alaires et de la queue ainsi que le dessin blanc en forme de gouttelettes d'eau sur les flancs, le dessous de la poitrine et la région anale.

Une caractéristique particulière pour cet astrild est à signaler : la forme de ses ailes rondes, très courtes, bâties en dégradé, ne permettent pas à celui-ci d'être un parfait navigateur dans les airs. Pour cette raison, on le trouve fréquemment dans des épais sous-bois de forêts où il se tient très près du sol. Il se déplace ainsi habilement à travers les buissons, plus en bondissant qu'en volant de façon classique.

C'est encore une exception qu'il convient de signaler par rapport à l'astrild normal, qui, lui préfère s'ébattre dans les steppes aux arbres dispersés.

Grâce à ces 'écarts' de plumage les jeunes peuvent être sexés dès leur sortie du nid. Les jeunes mâles sont dotés très tôt d'un plumage plus foncé que celui des femelles, notamment en ce qui concerne le rouge très intensif de la poitrine.

Lire suite page suivante


1 - 2 - 3 - 4 - 5 - 6

 


Si vous avez des réactions, des commentaires, une expérience d'élevage concernant cet oiseau,
vos témoignages seront appréciés.

Nous recherchons également des photos.

Merci de votre participation


Nous écrire


Dernière mise à jour le : 22.08.02 13:13