La volière
b

LE YUHINA A DIADEME
(Yuhina Diademata)

 

Elevage de Xavier DELIVERTOUX

Texte de Xavier DELIVERTOUX et Pierre NECTOUX

Tous droits de reproduction réservés


 

Photo :

L'élevage d'oiseaux de cage et de volière a toujours fait partie de ma vie, de mes passions. Elle m'a été transmise tout naturellement par la fibre familiale. J'ai commencé comme la plupart des éleveurs par les canaris, les perruches et les petits africains avant de partir dans une autre aventure avec les diamants océaniens et australiens puis les insectivores asiatiques et africains.

J'habite actuellement une ancienne ferme rénovée située dans l'Est de la France (Hte Saône), là où les hivers sont de vrais hivers ! (froids et secs) Je m'efforce toujours d'avoir un maximum de contacts avec les éleveurs qui " jouent dans la même cour que moi " c'est-à-dire qui cherchent avant tout à faire progresser notre hobby grâce à des échanges (idées, astuces, oiseaux) désintéressés et qui prennent un peu de temps sur leurs loisirs pour nous faire part de leur expé- rience concrète d'élevage.

Le récit de ce qu'ils ont observé dans leur volière …. pas ce qui est " pompé " dans des bouquins quelconque, comme cela existe encore sous la plume de certains 'respon- sables'
Je suis adhérent au club C.O.T.B.

C'est en Janvier 1999 que je trouve enfin chez mon 'fournisseur' habituel des YUHINAS A DIADEME. Cet importateur vient de recevoir quatre oiseaux de cette espèce Ils sont présentés dans son magasin, Il y a bien longtemps que ces oiseaux, que je ne connais pas beaucoup, m'intéressent.

Ce jour là, tant attendu, je craque. En les observant quelques instants je ne cessais de me dire 'cette fois je repars avec un couple'. Mais comment sexer les deux partenaires qui allaient faire le chemin du retour avec moi ?

Le dimorphisme sexuel étant difficile à observer, mon choix a été fait avec 'ma' logique, c'est-à-dire en sélectionnant deux oiseaux aux caractéristiques aussi différentes que possible : couleur générale, longueur de la huppe, étendue de la partie blanche située derrière l'œil, etc ….. L'état général des oiseaux a fait également partie de mes critères de choix (tenue, plumage, œil vif, ventre non violacé, etc ….)
Sauf cas très exceptionnel il ne faut jamais acheter un oiseau ne se présentant pas de façon impeccable devant son nouveau propriétaire qui prendra soin de les observer à distance afin de les juger sur aspect naturel (état de santé du jour J)

De retour à la maison, je me suis vite aperçu, en - moins de 8 jours, que j'avais fait l'acquisition de 2 mâles. En effet cet oiseau parade très facilement…. et là ça ne trompe pas ! (les oiseaux n'avaient hélas pas paradés le jour de mon achat, ce qui n'est pas trop étonnant)

Je n'ai pas hésité et immédiatement je suis retourné au magasin prendre les deux oiseaux que je n'avais pas choisi lors de ma première visite. Par chance ils étaient encore là !

A partir de cet instant je me trouvais donc avec 4 YUHINAS …. Soit deux couples puisque mes deux derniers pensionnaires se sont avérés être deux femelles. La chance était cette fois avec moi !

Lire suite page suivante...

1 - 2 - 3 - 4

 


Si vous avez des réactions, des commentaires, une expérience d'élevage cincernant cet oiseau,
vos témoignages seront appréciés.

Nous recherchons également des photos.

Merci de votre participation


Nous écrire


Dernière mise à jour le : 01.04.02 23:33