La volière
" Le site qui donne la parole aux éleveurs et amateurs d'oiseaux "

Foniopaddy

Par Didier Faessel

Juge CNJF - Section canaris de posture.


FONIOPADDY*
Une graine miracle ?

 
 
Semence Fonio Paddy
 
Comparaison de taille
avec mélange exotique

 
Semence Fonio Paddy


Au début du mois de JUIN 2001, j’ai lu avec un très grand intérêt, dans une revue ornithologique allemande, un article émanant d’un éleveur et concernant l’utilisation de la graine FONIOPADDY*.

D’après son récit, il aurait entendu parler de cette graine lors d’une exposition en Hollande en fin d’année dernière.

Cette graine serait en fait une semence sauvage originaire d’Afrique et plus précisément de l’Ouganda.

C’est un importateur hollandais, que j’ai eu l’occasion de rencontrer en NOVEMBRE 2001 lors de l’exposition Internationale IPOS à LORRACH en Allemagne, qui a découvert tout à fait par hasard cette graine aux vertus particulières.

En fait, alors que ses employés ougandais venaient de capturer divers espèces de granivores africains et que lui-même était en déplacement, les graines habituellement utilisées faisaient défaut.

Les employés n’ont eu d’autres solutions que de ramasser des graminées et semences sauvages à fin de les nourrir.

A la surprise générale, tous les oiseaux y compris ceux atteints visiblement de COCCIDIOSE étaient en pleine forme au bout d’à peine une semaine d’utilisation de cette semence.

En fait, la vertu principale du FONIOPADDY* est de prévenir mais surtout de guérir les oiseaux atteints de COCCIDIOSE.

Durant trois longues années cette graine fût plantée par l’importateur hollandais et analysée par les autorités vétérinaires en Ouganda.
Pendant cette période, une analyse hebdomadaire des fientes de l’ensemble des oiseaux capturés fût diligentée.
D’après les déclarations desdites autorités vétérinaires, les résultats étaient époustouflants !

Après à peine une semaine d’utilisation du FONIOPADDY*, toute trace de coccidiose dans les fientes avait disparu !

De même, les oiseaux visiblement sains mais ayant été en contact avec des oiseaux malades, n’avaient pas développé cette maladie !

D’après les essais effectués, cette semence de couleur brun clair qui est fine est très petite doit être donnée 2 à 3 fois par semaine à raison de 5 à 7 grammes par oiseau.

Etant d’un naturel plutôt sceptique mais ayant pu avoir l’opportunité d’acquérir dès le mois de JUIN 2001 directement auprès de cet importateur hollandais 2 kilogrammes de cette graine, j’ai voulu en tenter l’expérience et la donner à mes canaris de posture.

S’agissant d’une semence sauvage, je ne craignais pas de perdre mes oiseaux en raison d’un éventuel surdosage de ma part.

A sa réception, j’ai immédiatement, selon les indications communiquées, distribué cette graine à mes oiseaux dans des mangeoires séparées.

En effet, de part sa taille et son poids, si elle était ajoutée au mélange de graines traditionnel, elle ne tarderait pas à se trouver au fond de la mangeoire et les oiseaux ne pourraient la manger.

Aussitôt, mes canaris de posture en ont véritablement fait un festin et en moins d’une demi journée l’ensemble des mangeoires contenant du FONIOPADDY * étaient vides !

Au bout de quelques jours, j’ai pu constater qu’un certain nombre de mes oiseaux et tout particulièrement les plus âgés et ceux semblant malades et que je ne pouvais me résoudre à euthanasier, avaient des fientes légèrement plus liquides que les autres.

En fait, au bout de quelques jours d’attentes supplémentaires tous les oiseaux avaient recouvré une excellente santé, y compris les plus âgés et les « malades ».

Depuis, mes oiseaux ont des fientes biens formées et de bonne consistance sans trace de diarrhée ou de constipation.

Tous les oiseaux nouvellement acquis ont également été soumis à ce « traitement » et ont présenté au bout d’une semaine les mêmes symptômes que décrits plus haut mais ont très vite récupéré.

Afin d’être sûr que le FONIOPADDY* soit mangé par tous les oiseaux j’ai décidé de mélanger les semences à ma pâtée légèrement humidifiée.

Pour ma part, et après près de six mois d’utilisation de cette graine je n’y vois que des avantages et surtout l’état de santé de mes oiseaux s’est visiblement amélioré et je n’ai pas perdu un seul oiseau atteint par la coccidiose !

D’après des éleveurs allemands qui utilisent cette semence depuis plus d’une année et avec lesquels j’ai pu m’entretenir, les résultats en matière de reproduction semblent être tout à fait spectaculaires.

En effet, les risques de diarrhées des jeunes au nid étant écartés, leur développement rapide fait plaisir à voir.

A voir certains éleveurs de canaris donner à leurs oiseaux avant la saison d’élevage une « cure » d’antibiotiques pour éviter la coccidiose, mais également, par la suite, être obligé de leur apporter des complexes multi-vitaminés afin de contre-balancer les effets secondaires de cette utilisation ; alors qu’il nous est possible en utilisant une semence naturelle et sauvage n’ayant subi aucun traitement d’éviter tous ces désagréments !

Je dois avouer que j’ai été, tout comme les autres utilisateurs du FONIOPADDY*, véritablement stupéfait par ses effets sur l’état de santé de mes canaris de posture.

Bien entendu, FONIOPADDY* n’est pas réservé qu’aux seuls canaris mais également à tous les autres granivores et tout particulièrement ceux plus sensibles au développement de la coccidiose.

Je ne peux que vous inciter à en tenter son utilisation.

Bien entendu, je reste à votre disposition pour tout renseignement complémentaire concernant l’utilisation de cette semence.

Suite

Dossier publié avec l'aimable autorisation de Monsieur Didier Faessel
Cet article est également paru sur le site : Cercle de l'Oiseau de Strasbourg




Si vous avez des commentaires, des questions ou témoignages, n'hésitez pas à nous en faire part.
Merci d'avance
.

Nous écrire



Dernière mise à jour le : 16.10.02 15:46