" Le site qui donne la parole aux éleveurs, aux amateurs et amoureux des oiseaux "

Revue de Presse

 
hCertains oiseaux favorisent tel ou tel de leurs petits
en fonction des conditions environnementales

le 4 Aout 2006

 

AP | 04.08.06 | 12:07

PARIS (AP) -- Deux espèces d'oiseaux migrateurs, les martinets alpins et les étourneaux sansonnets, favorisent tel ou tel de leurs petits en fonction des conditions environnementales, montre une nouvelle étude réalisée sous la direction de Philipp Heeb, chercheur du laboratoire "Evolution et diversité biologique" du CNRS, qui travaille à l'université Paul-Sabatier (Toulouse III).

On savait déjà que pour maximiser leur succès reproducteur, de nombreux animaux privilégient certains de leurs petits au détriment de la survie des autres. Mais cette étude révèle que la favoritisme parental de ces deux espèces d'oiseaux évolue au cours de la saison de reproduction en réponse à "un signal de qualité des jeunes".

"En général, les étourneaux ont une première nichée en avril. Il y a alors beaucoup de nourriture et ils peuvent privilégier les jeunes qui sont en moins bonne condition que les autres", explique à l'Associated Press Philipp Heeb. En revanche, lors de la deuxième nichée en mai, il se peut qu'il y ait moins de nourriture. Dans ce cas, ils vont favoriser les petits en meilleure condition, qu'ils repèrent grâce à une structure dans leur peau, qui les rend plus visibles dans les ultra-violets (UV), dans la lumière naturelle".

Selon leur condition corporelle, la peau des jeunes étourneaux réfléchit plus ou moins dans les UV, ce que les humains ne peuvent pas voir. Pour nourrir leurs petits, les parents vont baser leur choix à la fois sur les conditions environnementales et en fonction de la réflexion de la peau chez les jeunes, souligne cette étude réalisée sous la direction de Philipp Heeb, en collaboration avec des scientifiques des universités de Glasgow, de Lausanne et de Bristol.

"C'est la première fois qu'un tel favoritisme, dit flexible, est mis en évidence expérimentalement", souligne le Centre national de la recherche scientifique en précisant que les résultats de cette recherche sont publiés dans la revue "Proceedings of The Royal Society B: Biological Sciences".

Si les deux espèces d'oiseaux partagent cette conception originale par rapport à leurs petits, leur mode de vie n'en est pas pour autant identique. "Le martinet alpin vit en l'air et se nourrit d'insectes capturés en vol, alors que l'étourneau sansonnet vit souvent dans les bois, notamment dans les platanes, et se nourrit au sol", précise Philipp Heeb. AP

 

http://permanent.nouvelobs.com/societe/20060804.FAP3569.html?1016

Dernière mise à jour le : 05.08.06 9:02