La volière
" Le site qui donne la parole aux éleveurs et amateurs d'oiseaux "

Le journal de Craquotte


Un perroquet Gris du Gabon


Le 29 juin 2002

Voilà un petit temps que je n'ai pas raconté la vie de Craquotte.

Il faut savoir qu'elle se porte à merveille, ses plumes repoussent et elle a amélioré et enrichi son vocabulaire.

Maintenant elle imite le chien (après le chat, qui reste son cri préféré, le canard et le rire aux éclats).

Il y a quelques jours, le Doberman de la maison est entré dans mon bureau et Craquotte s'est mise à faire "Wouaf ! Wouaf" !

Puis elle a éclaté de rire, à la grande surprise du Doberman, qui, décidément, ne comprend plus rien aux oiseaux.

Mais je voulais raconter une anecdote de ce matin.

En ce moment, j'élève à la main, un jeune perruchon. Attaqué dans son nid à l'âge de deux ou trois jours, je 'ai retrouvé dans le nid, la face en sang, et la partie supérieure du bec à demi rongé.

J'ai donc décidé de nourrir ce perruchon à la seringue, avec la pâtée d'élevage A21, gamme Nutriburd, de chez Versele-Laga.

Dans le même temps, un jeune agapornis d'un dizaine de jours, sans plume, avait décidé de quitter son nid. Il avait fait, en deux jours, trois sauts de plus d'un mètre hors du nid, et les parents refusaient de le nourrir à terre.

Donc, même régime, même seringue et mêmes horaires de becquée pour les deux oiseaux, qui, du reste, dorment l'un contre l'autre dans un nid boîte.

Aujourd'hui, ces deux oiseaux sont en plumes, l'Agapornis, Alfred, commence à manger seul, mais reçoit des compléments de pâtée d'élevage, donnés à la seringue.

Ce matin, j'ai apporté, pour les nourrir, les deux oisillons dans la pièce où se trouve Craquotte.

Pendant que je nourrissais les petits, Dame Craquotte a fait claquer son bec bruyamment, et plusieurs fois, comme quand elle veut quelque chose.

Je lui présente alors la seringue pleine de pâtée tiède : c'est la révélation !

Craquotte ouvre tout grand son bec, le positionne parfaitement sur la seringue et avale au fur et à mesure que j'appuie sur le piston pour libérer la pâtée.

Je vois bien que cela lui apporte un plaisir certain.

Il faut dire que personne ne fera avaler à Craquotte ce qu'elle n'aime pas !

Craquotte sait parfaitement manger à la seringue : j'en déduis donc qu'elle a été nourrie à la main.

Par moment Craquotte cesse d'avaler et, comme à son habitude lorsqu'elle aime vraiment quelque chose, elle déguste en frottant sa langue contre le palais de son gros bec, en prenant tout son temps.

En la regardant manger, je me dis que j'ai peut-être trouvé là une solution pour lui administrer un médicament si cela devait être indispensable.

A condition bien sur qu'elle en accepte le goût.



Craquotte

Son histoire : Pages 1 - 2

Son journal : Pages 1 - 2 - 3 - 4 - 5

Son album photos: Pages 1 - 2

Les amis de Craquotte : 1



Si vous avez des récits sur les oiseaux, et tout particulièrement sur les perroquets, nous serions ravis de les publier.

Merci d'avance.


Nous écrire


Dernière mise à jour le : 10.12.02 11:28